Où en est la nuit – Jean Hatzfeld

Où en est la nuit

Ce livre est un cadeau de ma maman qu’elle a lu.
Le speech : Un journaliste de guerre rencontre en Éthiopie un ancien champion Olympique convaincu de dopage. Il fait aussi connaissance avec sa femme Tirunesh et son ancien ostéopathe tout en parcourant plusieurs pays en guerre.

Le hasard des choses fait que j’ai justement lu dans le dernier magazine Zatopek, un article avec comme titre « Dopage : peut-on croire l’athlétisme africain » et l’actualité nous parle encore de ce fléau avec le plus grand scandale de dopage dans le cyclisme…


Auteur

Né à Madagascar, Jean Hatzfeld est écrivain et journaliste. Plusieurs de ses romans et récits lui ont été inspirés par sa longue expérience de correspondant de guerre. Il a reçu le prix Médicis en 2007 pour La stratégie des antilopes.

Résumé

Dans une oasis du désert d’Ogaden secouée par la guerre, à la frontière entre l’Éthiopie et la Somalie, Frédéric, journaliste, rencontre dans une tranchée un champion de marathon qu’il avait vu triompher dans le stade olympique de Pékin, à l’issue d’un dernier tour époustouflant. Double médaille d’or, coureur un peu mystique, Ayanleh Makeda est digne de la légende des hauts plateaux. Mais pourquoi a-t-il été déchu ? Quittant le front, Frédéric tente de comprendre. Sa curiosité le mène sur les terres d’Abebe Bikila, où il rencontre un prêtre entraîneur, puis dans les bars d’Addis-Abeba à la recherche de Tirunesh, la brillante épouse du champion, puis à Paris, à Karlovy Vary et enfin, de retour dans le Sud, vers un autre désert, à Jijiga. La très contemporaine odyssée d’Ayanleh Makeda traverse deux mondes qui se mêlent sans se comprendre, menaçant, telle une malédiction, celui qui s’y laisse entraîner.

Mon avis

Un roman à lire en vacances sur la plage avec à l’esprit sa prochaine compétition de course à pieds…

2 Comments

  1. Kisstelle said:

    ça a l’air bien sympa. J’ai lu un bouquin de Jean Hatzfeld sur le génocide au Rwanda. Il me semble que c’était « Dans le nu de la vie ». C’était super prenant, dur à lire aussi… J’en garde un souvenir positif même si je ne suis pas sûre de le lire de sitôt.

    28 octobre 2012
  2. Michaël said:

    Hello,

    Je savais pas que tu avais un blog perso. Je l’ai rajouté dans mon lecture RSS. J’ai aussi offert un machine à coudre à Therese, il y a pffff bien 15ans. Elle l’utilise toujours et adore faire des vêtements pour nos deux loulous.
    Bonnes vacances.
    Michaël.

    28 octobre 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *