GR 126. Bruxelles – Yvoir.

Je suis donc parti le samedi 3 avril de l’église Saint Michel à Bruxelles pour trois jours de trekking sur le GR 126.

A noter que j’ai déjà posté deux autres billets concernant le GR 126 : les préparatifs et les commentaires audios

Samedi 3 avril 2010. Bruxelles – Villers-La-Ville(48km)
Je pars donc de l’église Saint Michel à 7h40 avec le soleil. Le début se passe dans les rues de Bruxelles que je connais très bien puisque j’y habite depuis 25ans. Les signes de balisage du GR sont bien indiqués à part dans les 500 premier mètre du parcours. Je passe par le Palais Royal, la brasserie l’Ultime Atome(où je vous conseille de prendre un dessert le soir après un bon resto), la place Fernand Coq, la place Flagey. Je longe les étangs d’Ixelles et continue en traversant le parc autour de l’abbaye de la Cambre. Je rentre après dans le bois de la Cambre pour en ressortir 1 km plus loin et arriver à la place Marie José pour ensuite passer par l’auberge et la chapelle Boondeal. Le GR traverse ensuite Watermael-Boisfort pour arriver au Parc Solvay.

Je quitte Bruxelles pour traverser la Forêt de Soignes. Je fais un premier arrêt sous un pont après 2h00 de marche et 10 km. La pluie a fait son apparition mais c’était prévu. Je rencontre un joggeur à la drève de Lorraine qui m’explique qu’il a déjà fait le GR 126 et me donne quelques conseils. J’arrive au bout de la drève pour une deuxième pause après 3h30 de marche. A midi, je m’arrête pendant 45minutes au Château de la Hulpe où je prends le déjeuner au restaurant en face de la Fondation Folon. Je me rends compte qu’il y a deux kilomètres de différence entre les distances annoncées dans le topo guide et ma montre GPS Garmin. C’est pas une bonne nouvelle étant donné que j’avais déjà prévu trois jours avec beaucoup de kilomètre à parcourir.

L’après-midi je traverse les communes de La Hulpe et de Lasne en passant par Ransbèche, Ohain, Couture-Saint-Germain. Le parcours est vallonné et je me rends bien compte que ce sont les communes les plus riches de Belgique vu le nombre impressionnant de grosse villa. Après avoir traversé la route de l’état N271, je traverse Bousval, Tangissart pour arriver à Viller-la-Ville. La deuxième partie de l’après-midi(à partir du 35ème km) va être difficile car j’ai mal à la plante des pieds. Arrivé à Villers, je dois encore passer les ruines de l’Abbaye et remonter pour enfin arriver à ma chambre d’hôte épuiser d’avoir parcouru 47km en 11h00. Le soir, après avoir pris ma douche, je vais manger dans le restaurant le Cigalon. Le moral n’est pas bon car je suis pas sûr de pouvoir continuer vu que mes pieds me font souffrir.

Dimanche 4 avril 2010. Villers-La-Ville – Malonne(46 km)
Heureusement, le lendemain matin, la douleur est partie et je repars après un petit-déjeuner copieux sous le soleil à 8h15. Je vais passer la matinée sous la pluie sur le plateau qui sépare les eaux de la Meuse et de l’Escaut en passant par Gentinnes, Bottey, Saint Martin. Ce sont des paysages que je connais bien car j’ai vécu 6 ans dans mon enfance dans cette région. Je m’arrête à midi à Balâtre dans un restaurant complet qui me propose de manger des boulettes sauces tomate au bar. L’après-midi je passe par les communes de Mousiter, Soye, Floriffoux. A partir de là, mes plantes de pieds me font de nouveau mal et la dernière partie de la journée va être difficile. Mais cette fois-ci je m’y étais préparé. Après avoir traversé la ligne de chemin de fer Dinant Namur et ensuite la Sambre, je quitte le GR direction Malonne et la chambre d’hôte. Le dernier kilomètre est dur avec une dénivelée positive de 150m pour arriver à 18h45 dans le quartier appelé Clinchamp. Je suis accueilli par un gentille dame qui m’offre à boire et des gaufres. Après la douche, je vais manger dans un restaurant à l’américaine des spaghetti bolognaise. Le soir, je décide de raccourcir le parcours la dernière étape et de m’arrêter à Yvoir plutôt que à Dinant.

Lundi 5 avril 2010. Malonne – Yvoir(34,5km)
Départ à 8h15. La journée va être ensoleillée et sans pluie. Je suis heureux de savoir que je n’ai que 32km à faire aujourd’hui car cela va me permettre de profiter du paysage. Malheureusement après 5km, je me trompe de chemin. Je me dirige vers Namur en suivant les balises au lieu de me diriger à l’opposer. Je m’en rends compte 2km plus loin lorsque je me trouve devant la Meuse. En plus j’ai descendu 150m de dénivelé. Mais le morale reste bon car il fait beau et mes jambes vont bien. Je parcours la campagne entre la Sambre et la Meuse en traversant Bois-de-Villers et Profondeville. Je descends ensuite jusqu’à la Meuse pour arriver à Rivière. Ensuite montée de 3km pour arriver au point de vue des Sept-Meuse où je m’arrête pour prendre mon déjeuner. Après avoir manger, je consulte les horaires de train et je m’aperçois que j’ai moins de 2h00 pour faire les 10km qu’il me reste pour arriver à la gare d’Yvoir. En redescendant, je me décide à courir car je trouve un peu dommage de rater le train pour quelques minutes. Je fais finalement les 10 derniers kilomètres en courant à une allure lente(8km/h) sauf pendant les montées. La course à pieds avec un bon sac à dos léger est tout a fait possible et c’est une bonne surprise. J’arrive à la gare 20 minute à l’avance et je fais les 10 derniers kilomètres en 1h35.

Quelques remarques concernant ce trekking de trois jours. Je suis très content du sac à dos(Mammut light classic de 40l qui pèse 2kg) que j’ai pris. J’ai pas eu mal aux épaules, et j’ai jamais ressenti le poids(8kg avec l’eau et la nourriture). Je pense même pouvoir prendre un peu plus si je fais une plus longue randonnée. Je suis également content d’avoir pris des bâtons de marche Leki qui je pense m’ont permis de pas avoir mal aux jambes. Par contre, j’ai eu très mal aux pieds après 35km(7-8h de marche) et pour les prochaines randonnées il faudra ne pas dépasser cette distance.

Voici la galerie des photos que j’ai prise avec mon smartphone HTC Hero Android.

[nggallery id=1 ngg_gal_ShowSlide=0]

Le parcours n’est pas complet les deux premiers jours car ma montre GPS était déchargée avant que je n’arrive à la fin de la randonnée.

3 Comments

  1. Landrain Ch said:

    Bravo le champion -reporter-marcheur ! Une fan inconditionnelle qui a suivi ton exemple ces vacances en montagne, mais à une allure d’escargot -senior…..

    18 avril 2010
  2. Guy said:

    Bonjour,
    J’aimerais parcourir avec un groupe d’amis, les chemins de St Jacques de Compostelle au départ de Bruxelles via Namur et rejoindre ainsi la voie de Vezelay en France.
    Apparemment il s’agirait du GR 126 ??Quelqu’un peut-il me faire part de son expérience sur ce chemin? (Michael??)
    Voici mon adresse email: guma0604@gmail.com
    Un tout grand merci pour une réponse rapide svp car départ le 24/03/2013
    Guy

    8 mars 2013
  3. Michaël said:

    Je n’ai pas été jusque Saint-Jacque même si j’aurais bien aimé.
    Mais si vous avez des questions concernant le GR126, n’hésitez pas à me les poser.
    Michaël.

    8 mars 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *